Que faire après un échec en prépa ?

Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

Arrêter sa classe prépa, par choix ou par obligation, est assez fréquent tant le cursus est sélectif et exigeant. Mais les solutions de réorientation sont nombreuses : Ecole, Licence universitaire, BUT, BTS, année à l’étranger… et même CPGE dans un autre établissement.

Ce rebond sera d’autant plus facilité que les établissements valoriseront la candidature d’un « ex-CPGE » auquel ils attribuent généralement des qualités de sérieux et de méthode. Pas de panique donc.

Les possibilités de réorientation varieront aussi selon le moment où prend fin le parcours en CPGE.

 

Arrêt avant la validation de sa première année :

l’étudiant devra reformuler des vœux (sur Parcoursup et/ou hors Parcoursup) pour la rentrée suivante, comme il l’avait fait en Terminale.

 

Arrêt après la validation de sa première année:

l’étudiant a validé les crédits ECTS de sa première année et peut ainsi prétendre entrer directement en deuxième année de sa nouvelle orientation. Il faudra toutefois que la filière visée soit en lien avec la spécialité suivie en CPGE. L’admission se fera par concours ou dossier selon les modalités de l’établissement souhaité.

Dans tous les cas, il est vivement recommandé à l’étudiant de choisir sa nouvelle orientation à l’issue de recherches approfondies et d’une réflexion mûrie.

 

Articles dans cette section

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 2 sur 5
Partager